réglement police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

réglement police

Message par armand mousse le Jeu 7 Juil - 20:59

Protéger et servir :

Salutation recrue ! Si vous lisez ces lignes c’est que vous avez eu l’honneur de rejoindre les forces de polices de la belle île d’Altis.
L’armée et la rébellion sont loin derrière nous désormais. Nous sommes des policiers et devront agir en tant que tel !
Il est très important pour vous de bien connaître le manuel qui va se dérouler sous vos yeux ainsi que le code pénal de l'île.

En tant que policier vous ne devrez jamais oublier vos droits et vos devoirs !
Le citoyen et sa protection seront toujours et quoi qu’il arrive votre priorité absolue ! La préservation de toute vie humaine n’est pas optionnelle !

Vous avez à votre disposition des outils puissant et une organisation performante, mais n’oubliez jamais que quelque soit votre grade, vous faites partie d’un tout, chacune de vos actions se répercuteront sur le corps entier de la police, c’est donc pour cela que mon introduction se finira par ceci :

N’oubliez jamais que de grand pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.

Statut Recrue :  

Durant votre phase de recrutement vous subirez une formation continue par tout les policiers confirmés que vous rencontrerez. Ce n’est pas pour autant que vous êtes des sous-hommes. Nous avons conscience que la masse d’informations à assimiler est importante. Nous demanderons à la recrue de mettre à profit sa formation d’une semaine pour appréhender et savoir à terme utiliser les outils propre à la faction.

Ne vous sentez pas bête en posant des questions !




Sachez que le travail en équipe est la clé de la réussite. Cependant si vous vous retrouvez seul vous aurez des consignes à respecter :

00h00-14h00 : Vous pouvez aller et patrouiller où bon vous semble, mais faites bien attention à vous ! Le danger rode partout et il serait dommage pour vous et très contraignant pour nous de remplir un rapport sur votre décès.

14h00-00h00 : Seul vous êtes cantonné à Kavala : champ de péche, champ de pomme, port en attendant de pouvoir vous raccrocher à un policier confirmé.


Interagir avec les habitants de l'île

Civil :

Le civil est votre base de travail, il fait tourner l'économie de l’île et assure donc votre salaire.
Beaucoup d’entre vous ont des rêves de justice, alors protégez le et écoutez le. Vous n'êtes pas la pour le brusquer ou lui manquer de respect.

Lorsqu’on s’adresse à un civil le vouvoiement s’impose et le respect est de rigueur. En cas de contrôle sur un civil désarmé et coopératif les menottes sont optionnelles. En cas de délit de fuite de ce dernier l’arme létale ne devra pas être engagé vous disposez d’une gazeuse et d’un tazer (ne jamais utiliser cette arme pour taser à travers une vitre de véhicule) pour les maîtriser.

Civil armé :

Le civil, bien que armé, reste un civil. Vous lui devez le respect le vouvoiement sera encore de rigueur. N’oubliez pas qu’il est possible que son arme ai servi pour de la légitime défense.
Pour votre sécurité vous serez obligé de le restreindre pour le contrôle et si jugement il doit y avoir, n’oubliez pas qu’un civil a des droits quelque soit les crimes qu’il a commis. Cependant en cas de délits/crimes avérés le vouvoiement est optionnel.

Rebelles :

Fléau de l'île. La rébellion est votre pire ennemie, rares seront les rebelles avec lesquels les choses ne dégénéreront pas mais vous devrez quand même ne pas être à l’origine d’un conflit armé a quelques exceptions près (cf: l’utilisation des armes létales). Vous êtes la avant tout pour protéger les civils et une balle perdue pourrait en frapper un. Avec le rebelle vous devez quand même tentez de dialoguer avant toutes choses, tout en gardant votre arme létale a porté de mains et une position à couvert. Lors d’un jugement ou d’un contrôle le tutoiement sera de rigueur avec le rebelle MAIS n’oubliez jamais votre rang vous n'êtes pas des bourreaux, vous servez la loi, ne la transgressez pas.

Entre policiers:

Vous saluerez votre supérieur lorsque vous le croiserez et il en fera de même avec vous, vous le respecterez et il vous respectera. Vous écouterez ses directives et il en fera de même avec vos idées. Soyons force de propositions et respectueux les uns envers les autres.


L’utilisation des menottes

Le fait de pouvoir restreindre est un outil puissant, réfléchissez bien et gardez à l’esprit que l’on ne peut menotter quelqu’un que si il coopère (main sur la tête) ou qu’il a été au préalable neutralisé (coup de crosse, tazer , gazé et inconscient). N’oubliez pas non plus que menotter un individu est perçu comme une interaction négative pour ses amis, et que c’est bien souvent une forme d’engagement. Si un suspect menotté est mis dans un véhicule, celui ci doit être extrait immédiatement vers un commissariat. Si  l’extraction n’est pas l’objectif le suspect restera hors des véhicules.

Menotté un individu inconscient est autorisé, mais l'escorter par la suite est formellement interdit.


L'utilisation des armes létales :

Vous ne devrez pas être à l’origine d’un conflit armé à quelques exceptions près.

Nous sommes sur une île extrêmement dangereuse c’est pour cela que vous disposez d’armes létales de gros calibres. Vous devrez les manier avec parcimonie et toujours bien jauger les situations avant de l’engager.

Sur un délit de fuite ou les sommations on été faits (sirène et/ou verbales) vous pourrez engagez votre arme dans le but de neutraliser le véhicule.

Si vous êtes menacés par un rebelle qui ne s’est pas soumis au contrôle et n’as pas obtempérer aux sommations, vous pourrez, si la distance ou le niveau de menace ne permet pas de se servir du Tazer, engager votre arme létale pour protéger votre vie, la vie des civils ou celle d’un collègue.


Intrus dans le commissariat :

Les civils ne sont bien sur pas autorisé à pénétrer dans le commissariat comme bon leur semble. Déplacez vous, allez lui parler et adapter votre réaction vis à vis des raisons qui l’ont amené dans ces lieux. N’oubliez pas que le commissariat est une zone sécurisé ou réside de nombreux policier. Vous n’y serez que très rarement en danger, restez donc souple avec les gens qui y pénètrent même sans autorisations. Rappelez vous que bien souvent les gens qui pénètrent au commissariat le font pour rapporter un crime, se réfugier ou poser une plainte.


Déroulement d’un contrôle / Interrogatoire :

Vous êtes autorisé et habilité à effectuer un contrôle sur tout habitant de l'île mais ce dit contrôle quelque soit l’interlocuteur a un process bien particulier auquel on doit se tenir.

1-Se présenter et introduire les raisons du dit contrôle.

“Bonjour monsieur je suis la Recrue Babouche police d’Altis nous allons effectuer un contrôle de routine”

2-Jauger la situation et menotter ou non l’individu si oui prévenez le :

“Je vais vous demander de mettre les mains sur la tête, pour vous menotter afin d’assurer votre sécurité ainsi que la mienne”

3-Prudence est mère de sûreté.

Si la situation est complexe ou que vous vous sentez en danger mettez vous en sécurité avant de continuer le contrôle. En somme direction commissariat.

4- Contrôlez son identité (détecteur d’empreintes par exemple) et vérifiez son casier judiciaire (cf: code pénale)

5- procéder à une fouille et bien sur le prévenir ainsi que pour son véhicule si besoin est.

“Je vais procéder a une fouille avez-vous quelque chose à déclarer?”

6- Si délit avéré et donc jugement pensez à énumérer les charges retenues contre le suspect et à lui expliquer le pourquoi du montant de son amende. Vous devrez aussi lui proposer une visite médicale et un avocat #busceta pour le moment. L’avocat et le médecin auront 5 minutes pour signifier leurs venues (message) ou pour arriver au commissariat.

8- Mettre fin au contrôle, le remercier de sa coopération (ou pas).




Interpellation

L’interpellation tout comme le contrôle est codifiée. Toute interpellation doit être entamée par des sommations (verbales ou sirènes) et bien sur chaque situations étant différentes vos réactions le seront aussi (cf: de l’utilisation de l’arme létale). Ces sommations sont obligatoires et non optionnelles, toutes absences de ces dernières pourront donner lieux  a un vice de procédure. Une fois l’interpellation effectuée il ne reste plus qu’à effectuer un contrôle (cf: déroulement d’un contrôle).

La mise en prison :

Parfois, la mise en prison est nécessaire, et encore une fois quelques codes régissent la mise en prison :
Vous devrez impérativement vous référer au code pénal avant d'appliquer des peines de prison. N’oubliez pas que le directeur de la prison est un ami proche du colonel et que toutes dérives sur l'application des peines de prison lui seront directement remontée et que toutes déviances seront fortement sanctionnées.

Un prisonnier ne peut pas être téléporté dans la prison. Un convoi terrestre ou aérien doit être mis en place.

Dans le cas ou le prisonnier est recherché pour plus d’un millions ET qu’il a commis plus de 3 meurtres ET que plus de 6 (ou plus) effectifs policiers sont disponibles, un convoi terrestre devra être mis en place. Le prisonnier doit être transporté soit dans un bus soit dans un transit. Si les critères ne sont pas respecté, la mise en prison par hélico sera appliquée. Si convoi il doit y avoir, une fois le convoi prêt un message aux citoyens devra être envoyé 5 minutes avant le départ du convoi pour prévenir la population du transfert d’un détenu.



Barrage routier :

Un barrage routier est un dispositif qui vous sera inculquer durant votre formation. Il mobilisera au minimum trois hommes et devra être annoncé à l’avance par un message aux citoyens. Les barrages posés devront être enlever au moment de l'arrêt du dispositif. Aucune excuse ne sera tolérée par le HC si les débris d’un barrage sont retrouvé sur la route. Un barrage au champ de pêche pourra être déployé par trois recrues avec l'autorisation d’un adjudant au minimum. Toutes herses / barrières posées devra être notifiées sur la carte du groupe et enlevées une fois qu’elles ne seront plus nécessaires.

Intervention sur points sensibles :


Les interventions sur point sensible doivent mobiliser au moins 3 policiers (entre 14h00 et 00h00 en dehors de ces heures vous pouvez y aller seul mais prudence les gens qui y sévissent sont généralement très dangereux).

Le plus haut gradé sur site prend la direction de l’opération (ou la délègue) et la garde même si des renforts arrivent sur place peu importe leurs grade. Si jamais il venait a ne plus être apte a commander, le plus haut gradé disponible reprendrait la suite des opérations.

Si l’opération est un succès et que des saisies sur les camions ont lieux le dispatch de l’argent récolté est une obligation même pour les familles des policiers tombées au combat. Cette tache incombera à la personne qui fera les perquisitions et sera le plus haut gradé sur site.

Après une intervention sur points sensibles, réussi ou non, il sera interdit de revenir pour 1 heure. Vous devrez noter sur votre carte l'heure à lequel vous quittez les lieux.

Prise d’otage/Attaque de prison/Attaque de banque :  

Durant ces opérations spéciales, le plus haut gradé (ou celui qu’il aura choisi comme leader) aura la responsabilité de placer ces hommes et de choisir la stratégie à appliquer. Il sera ouvert aux idées des uns et des autres mais il aura le mot final en terme de stratégie et de placement.

Sur une prise d’otage le leader d’opé ne pourra pas être le négociateur.

Le négociateur ne sera pas armé, armes cachées ou non !

Pour ce genre d’opération l’état met à disposition des véhicules blindés.

Achèvement / Inconscience :

L'achèvement d'un rebelle/civil ARMÉ est autorisé 3 minutes après avoir passé un appel MEDIC (sans réponse).

Le policier au sol ne pourra appeler que le service de médecin d'Altis, et en aucun cas donner sa position aux autres policiers.



Matériel médical :

Il est interdit pour les policiers de posséder tout type de matériel médical (Kit de soin/Trousse médical).




Équipement en ville, Règles équipements :

Cagoule, Ghillie et sniper sont interdits lors d'interaction RP en ville avec les civils.

Cagoule autorisée en Opé/Ghillie autorisée en opé selon la situation.

La vente d’armes, d’informations, ou la coopération avec des forces mafieuses ou rebelles sera sévèrement punie !!! (Renvoi de la Police).



Patrouille :

Vous pourrez utilisez les véhicules que vous souhaitez pour aller patrouiller sauf les deux roues pour le moment et les véhicules blindés/armés qui eux sont soumis au règles des attaques de zone et des DEFCON.

En patrouille (14h00-00h00) vous serez au minimum 2 par véhicule pour un maximum de 3 l’idée étant que si un véhicule est immobilisé, un deuxième véhicule puisse récupérer tous les occupants afin de s’extraire, ou se placer pour répliquer.

Véhicules armés : Ils ne pourront être sortit que sur ordre d’un adjudant chef au minimum le seul véhicule armé disponible étant le pick-up armé.



Règles sur la téléportation :

Il est interdit de téléporter quelqu'un directement en prison.

Il est interdit de se téléporter dans une zone qui subit une attaque (comico/prison)

Il est autorisé de se téléporter dans une zone qui va subir une attaque afin de s’y placer.

Vous pouvez utiliser la téléportation pour vous déplacer de commissariat en commissariat en fonction des affectations faite par le dispatch ou des unités auxquelles vous vous êtes raccroché.



La Perquisition :

La perquisition dans un domicile ne pourra se faire que dans les cas suivant:

- Un crime devra être commis par l'individu propriétaire de la maison ( ex: meurtre, trafic en tout genre, prise d'otage, attaque de banque).

- L'auteur d'un crime ou délit se réfugie dans sa maison, par preuve photo/vidéo.

- L'utilisation de toutes informations HRP est proscrit !!!!!

En aucun cas vous ne devrez procéder à une perquisition en dehors des cas précités, dans le cas contraire vous serez sanctionnés administrativement.

Seuls les policiers avec un grade supérieur à officier (donc minimum major) seront autorisés à procéder à une perquisition.

De plus la perquisition ne pourra être effectuée seulement en présence du propriétaire de la maison qui devra être menotté et présent physiquement aux côtés des policiers.

Si vous avez eu comme information que l'individu fait du trafic d'armes, vous ne pourrez prendre que ces dernières lors de votre perquise (idem pour la drogue).

Seul le stuff illégal pourra être détruit (armes illégales, équipements rebelles, équipements police, etc...).

Le mandat de perquisition n'est valable que pour une seule maison.


La perquisition ne peut se faire que lorsque la zone est sécurisée, qu’il n’y a plus aucuns morts et/ou inconscients pendant 5 minutes.

armand mousse
Admin

Messages : 3
Date d'inscription : 07/07/2016
Age : 16

Voir le profil de l'utilisateur http://thelegend.forum-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum